La sophrologie

Crée en 1960 par un neuropsychiatre Alfonso CAYCEDO, la sophrologie considère l’individu comme un tout.

Elle a l’immense avantage d’unir la personne dans son unicité « corps esprit ».

On ne peut soigner l’un sans soigner l’autre.

Au moyen de techniques spécifiques et d’exercices simples accessibles à tous chacun pourra prendre conscience de son potentiel, de l’énergie qu’il possède et du positif qu’il recèle afin d’évoluer vers plus d’autonomie , de mieux être et devenir l’acteur de sa vie.

La sophrologie propose des outils d’accompagnement dans de nombreux domaines de la vie courante que l’on pourrait répartir suivant quatre thèmes :

1 : La gestion du stress et de l’anxiété : Mieux gérer ses émotions, se recentrer, prendre du recul face aux étapes difficiles de la vie (le deuil, le chômage, le divorce, le départ d’un enfant, le passage à la retraite, la pression de la vie professionnelle).

2 : La préparation aux événements majeurs :  L’accouchement, les examens, les concours, le permis de conduire, la compétition sportive, l’entretien d’embauche, la prise de parole en public, l’intervention chirurgicale. Autant de moments où la confiance en ses capacités est essentielle pour les vivre en toute sérénité.

3 : La sophrologie comme une aide précieuse dans le parcours de soins du cancer, des pathologies chroniques, des douleurs chroniques accompagnant le patient vers son rétablissement en complément de la prise en charge médicale.

: enfin, un autre domaine est l’accompagnement des prises en charge des troubles du comportements : addictions, phobies en parallèle aux thérapeutiques engagées.

En aucun cas la sophrologie ne se substitue à un traitement médical ou autre thérapeutique en cours. Le sophrologue ne pose ni diagnostic , ni prescription médicale.